Par : Mme Bot
Publié : 12 janvier 2011

Présenter sa copie (rappels)

4 votes

La pré­sen­tation et la rédaction de la copie sont prises en compte dans la notation du cor­recteur. Retrouvez quelques conseils de pro­fes­seurs, utiles pour bien rédiger et pré­senter la copie et mettre toutes les chances du côté de l’élève le jour du contrôle ou de l’examen.

POUR BIEN PRÉSENTER SA COPIE :

Ne pas oublier de bien ins­crire : NOM et PRÉNOM, la date et le numéro de la classe. Faire un bandeau de trois ou quatre lignes afin de per­mettre aux pro­fes­seurs de com­menter le travail.

La copie doit être lisible du premier coup par n’importe qui et pas uni­quement par l’élève ! La copie doit pouvoir être lue et suivie par une per­sonne n’ayant jamais lu le sujet.
Le cor­recteur corrige ce qu’il a écrit et non ce que l’élève a pensé. Clarté et pré­cision de la rédaction et de la pré­sen­tation sont indis­pen­sables pour les épreuves lit­té­raires mais aussi pour les matières scientifiques.

Soigner sa copie, c’est d’abord soigner son écriture et sa pré­sen­tation. C’est la pre­mière impression que l’élève donne au cor­recteur de son travail : elle doit être propre et claire. Écrire lisi­blement avec une encre foncée (bleu ou noir) mais oublier le rouge, réservé exclu­si­vement au cor­recteur.
Le brouillon permet d’éviter les ratures, et est même essentiel, notamment dans tous les travaux d’écriture (rédaction, paragraphe argumentatif...)

POUR BIEN RÉPONDRE AUX QUESTIONS :

Avant toutes choses, évidemment bien lire les consignes et répondre avec exac­titude et pré­cision aux ques­tions ou sujets posés. Une question peut contenir plu­sieurs consignes ou attentes. Il faut donc envi­sager tous les éléments qui font partie de la réponse.

Repérer le barème des ques­tions. Il est tou­jours utile de traiter les ques­tions dans l’ordre. Il faut accorder plus de temps à la question à 3 points qu’à celle à 1 point. Sur la copie, on peut laisser des blancs pour traiter à la fin de l’épreuve les ques­tions qui rap­portent le moins.

Il est aussi nécessaire de :

  • reprendre les termes de la question pour répondre ;
  • Expliquer et ne pas se contenter d’affirmer ;
  • Illustrer, c’est donner un ou des exemples significatifs ;
  • Jus­tifier, c’est donner les raisons qui per­mettent de conclure que le fait est « vrai » ;
  • Éviter le reco­piage ou la para­phrase qui ne permet pas d’évaluer le degré de com­pré­hension. (Apprendre à tra­duire ce qu’on lit avec nos propres mots) ;
  • Espacer chaque réponse, séparer net­tement les parties et sauter des lignes chaque fois que néces­saire. Ne pas hésiter pas à aller à la ligne sui­vante. Les tirets sont pos­sibles pour faire appa­raître clai­rement les dif­fé­rentes com­po­santes de la réponse ;
  • Vérifier que les ques­tions et titres des parties sont soi­gneu­sement indiqués ;
  • Toute la copie doit être rédigée : pas de langage abrégé (écrire les mots en entier), ni de style télé­gra­phique ou SMS… ;
  • Faire des phrases courtes, bien construites ;
  • Rédiger en français clair et correct.(orthographe cor­recte, pas de faute de gram­maire et un usage per­tinent du vocabulaire.) ;
  • Ne pas oublier la ponctuation, les majuscules ;
  • Être par­ti­cu­liè­rement attentif à l’orthographe des noms propres et des per­son­nages célèbres ;
  • Garder impé­ra­ti­vement 5 à 10 minutes en fin d’évaluation pour relire la copie ;
  • Valo­riser sa note (des points sont à la clef !) en rendant une copie propre et agréable à lire n’est pas si difficile.
Bon travail à tous !

source image : http://www.picto.qc.ca/