Publié : 16 novembre 2014

Comète : nous y sommes !

Atterrissage réussi pour le robot Philae sur la comète Chury mais pas sur le site initialement prévu.
En effet après trois rebonds, Philae s’est arrêté à 1 km 300 mètres de son site d’atterrissage prévu, soulevant au passage de la poussière qui a été captée et analysée par les instruments de mesure : les scientifiques ont ainsi pu récolter des données qu’ils ne pensaient pas obtenir au départ !
L’imprévu n’est donc pas toujours négatif.

Les scientifiques estiment avoir atteint 80% de leurs objectifs jusqu’à présent. Ils ont récolté un nombre considérable de données qu’ils vont devoir analyser.
Cependant, leur principale occupation actuellement est de localiser exactement l’endroit où se situe Philae afin de calculer le taux d’ensoleillement de cet endroit.
En effet, sur le site prévu, il devait y avoir 7h d’ensoleillement pour 4h de nuit, ce qui permettait aux panneaux solaires de Philae de recharger ses batteries en 4 jours pour pouvoir fonctionner ensuite 10h (et ainsi de suite).
Or, Philae a atterri dans un endroit où il y a seulement 1h30 d’éclairement par jour : il n’y a pas assez de soleil pour recharger ses batteries.
Le robot vient d’entrer en hibernation (sa température diminue et le robot cesse de fonctionner).
Comme la comète est actuellement dans une phase "d’hiver", il va falloir attendre qu’elle se rapproche du Soleil et entre en "été" pour que l’ensoleillement augmente.
Seuls les calculs pour situer le site exact d’atterrissage permettront de savoir si l’ensoleillement permettra de recharger les batterie du robot.

Quoiqu’il en soit, il y eu le 20 juillet 1969 avec les premiers pas sur la Lune des astronautes américains.
Vidéo sur le site de France TV Education.

Il y a maintenant le mardi 12 novembre 2014 avec l’atterrissage du robot Philaé, véritable archéologue de l’espace.

Pour terminer, les photos prises par Philae (source : http://www.esa.int/spaceinimages/Images/) :
Photo prise par une seule des caméras (on voit le pied de Philae en bas à gauche) :

Une vue panoramique prise par les quatre caméras de Philae :