Publié : 9 juin 2009

Visite de la caserne de pompiers 4C

Les élèves de 4C ont observé les pompiers et ont visité la caserne lors de l’exercice incendie du jeudi 4 juin 2009. Voici quelques-uns de leurs témoignages :

"On est arrivé à la caserne, on a été dans une salle puis après dans un bureau pour voir comment ils recevaient les appels. Ca a été très vite. Ils ont reçu l’appel et des pompiers sont arrivés et ils se sont habillés et ils sont partis. Pendant qu’ils étaient au collège, on a pu voir l’intérieur des camions et leur matériel. Ils nous ont expliqués qu’on pouvait rentrer à l’école des pompiers à 13 ans." (Mélissa Y.)

"A la caserne des pompiers, on n’a été dans une salle pour que le chef des pompiers nous dise pourquoi on était là. Après, on a été voir comment se passe l’appel effectué par le collège Henri Matisse. Cinq minutes plus tard, les pompiers arrivent à toute vitesse, ils arrêtent leurs voitures et ils commencent à courir. Après on a vu le départ des SPV (Sapeurs Pompiers Volontaires). On a visité la caserne, les camions et les parcours d’exercice." (Mario R.)

"Les pompiers sont arrivés très vite avec leur voiture puis partis aussi vite avec les camions de pompiers. Il y avait la grande échelle dedans. Il faut faire au moins 1m60 pour être pompier. On peut apprendre à 13 ans mais avec quatre ans de cours et on peut commencer à 17 ans en tant que pompier volontaire." (Jordan R.)

"Quand "l’incendie" au collège a été fait, les 4ème ont appelé les pompiers. Leur "bipeur" a sonné. eux qui n’étaient pas sur place sont arrivés en deux minutes. Ils sont ensuite partis mettre leurs affaires et partis vers le collège. Les élèves nous ont dits que c’était très long alors que nous, nous avons trouvé ça très rapide ! Ils ont pris trois véhicules. Quand ils reçoivent l’appel à Yvetot, ils se déplacent vite vers l’incendie. Puis ils reviennent à la caserne un peu après." (Mégane A.)

"A partir du moment où l’alerte est envoyée, elle va à Yvetot puis les pompiers sont prévenus. Les pompiers volontaires sont venus très vite de chez eux et se sont dépêchés de s’habiller. Ils sont allés très vite !" (Delphine F.)

"On a été très bien accueillis par les pompiers parce que le collège Henri Matisse a fait un exercice d’évacuation. En France, il y a 38 000 pompiers professionnels, 200 000 pompiers volontaires et 18 000 pompiers militaires. On peut faire l’école des pompiers à 13 ans pendant 4 ans, sinon à 18 ans, on peut devenir pompier professionnel. Tous les pompiers passent un examen physique tous les ans." (Mickaël R.)

"Ce que j’ai préféré, c’est quand ils sont tous venus en même temps. Et j’ai trouvé la visite de la caserne intéressante." (Ludivine B.)

"J’ai trouvé ça très bien car on a découvert comment fonctionne une caserne de pompiers et surtout les départs en intervention. Dès que quelqu’un appelle le 18 ou le 112, l’appel passe d’abord par Yvetot et après, les pompiers de la caserne concernée ont leur bip qui sonne, alors ils partent en intervention." (Lily-Morgane L.)

"En France, il y a plusieurs sortes de pompiers : les Sapeurs Pompiers Professionnels (38 000), les Sapeurs Pompiers Volontaires (200 000), les Sapeurs Pompiers militaires (18 000), dont les Pompiers de Paris et les Marins pompiers, plus les Sapeurs pompiers privés et les Sapeurs Pompiers d’aéroport." (Marion S.)

"Pour un incendie dans un collège, c’est deux échelles. A Grand-Couronne, il y a 47 pompiers. Lors de l’intervention, ils sont avertis par la caserne d’Yvetot par ordinateur. La personne avertit les groupes de service, les bips sonnent et ils viennent de chez eux à la caserne. Ils s’habillent et ensuite prennent la voiture et les camions dont ils ont besoin." (Mémouna D.)

"On a vu l’intérieur des camions. On a vu comment ils recevaient les appels, comment ils faisaient pour y aller ! On nous a dits à quel âge on pouvait entrer dedans (13 ans). Ils nous ont expliqués comment ils se servaient de leur matériel. Ils ont toutes sortes de matériel pour les animaux ou pour les hommes. On a vu aussi le parcours qu’ils font. J’ai aimé quand ils se sont préparés pour aller au collège." (Yasmine Z.)